Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 13:44

  

 

Un anniversaire dans la routine !

 

 

    la-station-spatiale-internationale-est-le-plus-grand-des-ob.jpg

 

 

la-construction-de-la-station-spatiale-internationale-debut.jpg

 

200-explorateurs-ont-visite-la-station-spatiale-depuis-sa-c.jpg la-station-spatiale-internationale-mesure-environ-la-longue.jpg

 

 

le-programme-est-developpe-conjointement-avec-l-agence-spat.jpg

 

la-station-comportera-en-2011-une-quinzaine-de-modules-pres.jpg

 

 

son-achevement-prevu-pour-2011-elle-doit-s-etendre-sur-110-.jpg

 

 

 

 

_____________________________________________________________________

 

  A SUIVRE...

 

Repost 0
Published by Space Acdemy Europe - dans Technologies
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 10:29

 

 

 

 

_______________________________________________________ 

 

C'est fait , les Américains ne retourneront pas sur la Lune de sitôt ! le Président en a décidé ainsi, il laisse le champs libre aux Chinois .

Dans la décennie 80 j'ai cependant pensé qu'il était possible , avec les moyens existant , de retourner sur la Lune.

Russes et Américains disposaient des moyens il suffisait simplement d'adapter ceux-ci.

 

Une navette Buran et Columbia - Energia ou le système américain en y ajoutant un booster ! Modifier la soute de la navette en la divisant en deux.

d'un côté des réservoirs et de l'autre, près du poste de pilotage, le véhicule pour se poser et revenir de la surface lunaire

( seul cet élément était à construire ).

 

L'avantage de cette formule est que tout revenait sur Terre ! fini le matériel abandonné sur la Lune ! n'était ce pas un sérieux progrès ?.

 

La partie habitable de la navette étant nettement plus spacieuse qu'une capsule Apollo quatre ou cinq astronautes pouvaient faire le voyage, de plus la navette lorsqu'elle est en orbite terrestre elle est dans le vide donc faire un allez retour vers la Lune n' aurait pas posé de problème.

 

Copie-de-154-2.jpg

Les trois boosters permettent d'atteindre une altitude supérieur ,ainsi les moteurs de la navette la hissent celle ci bien au delà de ces orbites standards

 

  moteurs / réservoirs sur l'extrados pour quitter l'orbite terrestre

 

Copie-de-154-4.jpgCopie-de-101_1022.jpg

 

 

La navette restant en orbite lunaire le NewLem va se poser sur la Lune. Les réservoirs internes servent à alimenter un moteur pour revenir vers la Terre. Les deux moteurs superposés à côté de la dérive servent a freiner la navette pour le retour sur Terre.

 

155-06.GIFNew-Shuttle.JPG155-3.jpg

____________________________________________________________________



_____________________________________________________
 

 

 
Repost 0
Published by Space Acdemy Europe - dans Technologies
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 15:42
Comment utiliser une formule qui soit rentable et qui permette d'aller du plancher des vaches  à l'espace ?. Tel est le dilemme qui se pose aujourd'hui.

Il y a des études qui sont en cours et qui sembles complexes, car rien n'est simple ! jusqu'à présent c'est soit l'un ou l'autre !

 le réacteur ou le moteur fusée ! et si l'on faisait un compromis ? cela semble  possible sur le papier mais un brun plus ardu dans la réalité .


LeBiMode                                    

l'ensemble des pompes d'alimentation du moteur fusée serait placé dans le fuselage alimentant les deux tuyères
                                                                                                                                                                        

Repost 0
Published by space.academy.europe - dans Technologies
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 13:15
Ne trouvez-vous pas comme une certaine ressemblance avec mon projet de 2004 ?

Ne trouvez-vous pas comme une certaine ressemblance avec mon projet de 2004 ?

 

 

Il y a plusieurs décennies il était question d'avoir un véhicule de sauvetage arrimé à l'ISS. Mais bon ce pieux projet est tombé dans l'oubli.
Actuellement compte tenu de l'équipage permanent un Soyouz suffit, mais imaginons que l'ISS est occupée, comme cela aurait dû l'être, par 6 occupants ! et qu'il faille évacuer d'urgence la station !.

Rappelez-vous lors de Mir il y eut un accident limité, à un module qui probablement percuté par un objet avait perforé l'enveloppe et un sifflet strident  avait alerté l'équipage qui l'avait évacué et isolé !.

Nous savons qu'envoyer une navette demande beaucoup de temps, de même pour une fusée Soyouz ! alors? dans ces conditions l'équipage est condamné ?

Bien sur je fais du catastrophique en espérant que jamais cela ne se passe, mais il n'y a pas si longtemps deux satellites se sont télescopés ! la station est obligée de modifiée sont orbite régulièrement pour éviter un tel accident, jusqu'au jour où !.

Cela étant dit j'en arrive à la réflexion  suivante;
Si la fusée a toute sa raison d'être dans ce type de cas elle est obsolète ! depuis très longtemps je reste convaincu que l'utilisation d'un porteur est plus économique et surtout beaucoup plus rapide pour la mise en service.

L'illustration jointe explique que grâce à cette formule un avion équipé du moteur BiMode ( voir la rubrique propulsion) permet de monter à 120 km, de larguer la " Chaloupe" qui ira rejoindre la station ou autre vaisseau en perdition.


Quand au retour de celle-ci il se ferait en direct vers le sol par le moyen représenté sur l'autre document


Cette formule pourrait également servir pour mettre en orbite de petits satellites ou tout simplement de desservir l' ISS !.

ci-contre projet de 2004


 

 

Je trouve que le robot d'études de rentrée atmosphérique de l' ESA ressemble étrangement à mon projet !

____________________________________________________________________________
 
Le projet Russe Kliper
 
Verra t-il le jour ? la question est sans réponse, pour l'instant du moins.
 
 

orbital-module-ejection-petit

kliper-orbit-2001-petit

 

 

 kliper-safety-2001

 

kliper-lift-off-2001-petit kliper-winged-petit.jpg

 

Voici les diverses configurations proposées avec une demande d'association d'autres agences !

 

  ___________________________________________________________________________

 

A SUIVRE ....... 

Repost 0
Published by space.academy.europe - dans Technologies
commenter cet article
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 14:17

Ce projet russe a plus ou moins été dévoilé, seuls les spécialistes l'on connu, il préfigurait ce que devait être ensuite le projet Bouran qui, malheureusement, n'a eu qu'un vol pour finir en débris sous un hangar dont le toit c'est effondré dessus ! quel gâchis !

 

 

  


Le projet Spiral était celui d'un avion spatial avec des arrières pensées militaires ! c'était l'URSS

 

009-Arrivee-20de-20l-EPOS-Arrival-20of-20the-20EPOS-arrival.jpg 

 

020-Restauration-20de-20l-EPOS-EPOS-20restauration-restaura.jpg  010-EPOS-EPOS-SNC11183.jpg020-Restauration-20de-20l-EPOS-EPOS-20restauration-copie-1.jpg 010-EPOS-EPOS-SNC11188.jpg 010-EPOS-EPOS-SNC11191.jpg

 

090-OS-20Dessin-OS-20drawing-OS6.jpg 090-OS-20Dessin-OS-20drawing-OS0.gif

 

Quelques nouvelles photos de ce projet

 

_______________________________________________________________________

 

 

 

A SUIVRE .......

Repost 0
Published by space.academy.europe - dans Technologies
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 11:15
Depuis le début de l'utilisation des fusées la propulsion est assurée par un carburant et un comburant , certaines de ces associations se sont avérées dangereuses, toxiques voir explosives.

Pour ce qui est de la propulsion dans l'espace deux autres formes se sont révélées et utilisées, soit par gravitation et dernièrement par une propulsion plasmique.
Cela étant dit  pour aller sur la Lune il faut  trois jours et que pour aller sur Mars il faudra six mois ! Il y a déjà un certain temps j'ai lu que les Israéliens avaient trouvé une solution pour réduire de moitié ce délais ! mais depuis plus rien.

Il est vrai que depuis les prémisses de la conquête spatiale bien des projets ont été avancés comme la propulsion nucléaire.
Le rêve, dans un premier temps, serait d'aller aussi vite que la lumière et pourquoi pas au delà, mais nous en sommes encore très loin.

Cependant il me semble qu'il existe une autre possibilité de propulsion beaucoup moins spectaculaire, je le concède, qui permettrait de faire évoluer des véhicules spatiaux dans notre univers proche, la propulsion magnétique.
_________________________________________________________________

Le MSP , Magnetic Space Propulsion

Comme nous le savons notre planète possède un champ magnétique qui sous l'impulsion des vents solaires est très étiré au point d'avoir une longueur de sept cent milles kilomètres de long ! soit deux fois la distance Terre-Lune.

Par un simple expérience vous mettez deux aimants face à face et suivant que vous mettez les pôles positifs ou négatifs vous obtenez soit une attraction soit une répulsion.

Le MSP fonctionne sur ce principe, vous équipez un satellite d'une antenne qui va faire office d'aimant alimentée par des panneaux solaires et d'une sonde qui va elle mesurer la puissance du champ magnétique ambiant  pour pouvoir régler la puissance de l'antenne afin d'avoir l'effet escompté, c'est à dire une opposition qui se traduira par une poussée du satellite.
.

                                         NB: Ce système fait l'objet d'un copyright déposé

Il sera alors possible de se servir des autres planètes et de leurs champs propres pour continuer la propulsion de l'engin.

Il suffit alors d'attendre que l'alignement du champ magnétique soit dans la direction choisie pour l'utiliser comme un énorme canon magnétique.

________________________________________________________________

 

 

 ________________________________________________

 

 

 

A SUIVRE...

Repost 0
Published by space.academy.europe - dans Technologies
commenter cet article

Présentation

  • : Space Academy Europe
  • Space Academy Europe
  • : Créé pour tous ceux qui se passionne pour les choses de l'espace
  • Contact

Recherche

Liens